Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 15:33

laigle-sang-jean-christophe-chaumette-.jpg

 

Grâce aux éditions Lokomodo, l'Aigle de sang a été réédité en 2013. Après l'Arpenteur de mondes, c'est un autre roman lauréat du prix Masterton qui connaît une seconde vie.

 

Prix Masterton 2002

 

Il s'agit d'une version remise à jour, avec une superbe couverture de Jimmy Kerast.

 

Tout comme l'Arpenteur de mondes, l'Aigle de sang connaît un redémarrage prometteur et trouve de nouveaux lecteurs :

 

Critique de JP FAVARD

Partager cet article
Repost0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 17:11

GOSPEL Chaumette

 

La sortie de Gospel approche, ce qui m’amène à me poser quelques questions sur l’avalanche de commentaires entendus et lus sur le nouveau pape. Il est humble ! Il est simple ! Il aime le foot ! Il est Sud-Américain ! Il prend le bus ! Ouais ! J’ai l’impression que tout le monde est content. J’ai attendu un peu, histoire de voir s’il n’y aurait pas quelques mauvais esprits pour émettre une note dissonante, mais non… On a un peu évoqué les années noires de la dictature argentine, mais sur ce coup, je pense que le nouveau pape doit bénéficier comme tout le monde de la présomption d’innocence. Et puis c’est facile de dire à distance et a posteriori ce qu’il aurait fallu faire sous tel ou tel régime autoritaire. La plupart font ce qu’ils peuvent, ce qu’ils croient le moins dommageable, pour manger et rester propre, quoi. Il n’y a pas que des Jean Moulin et des Nelson Mandela…

Ce qui me dérange, ce sont des propos qu’il a tenus, sûr de sûr, il ne s’agit pas de spéculations. « L’homosexualité est un démon infiltré dans les âmes ». Bigre ! Si j’étais homosexuel et catholique convaincu (je ne suis ni l’un ni l’autre), savoir ce que pense de moi mon nouveau pape me mettrait mal à l’aise. C’est que ça vous a des airs de Moyen-Age, ça. Bon, on va me dire que je découvre que l’Eglise catholique a un problème avec l’homosexualité (comme les autres religions du Livre, d’ailleurs) Mais il y a manière et manière de le faire savoir. On peut adopter une communication plus « soft ». Vade retro, Satanas, c’est quand même du lourd ! Je suis sûrement naïf, mais c’est bien le Christ qui a dit que les deux commandements les plus importants, les seuls qu’il fallait respecter à tout prix étaient :

 Tu aimeras LE SEIGNEUR, Ton DIEU, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.

C’est le premier et le plus grand commandement. (Bon, jusqu’ici, ça va)

Et voici le second qui lui est semblable :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

(Matthieu 22:36-39)

J’aurais espéré d’un pape qu’il recommande à ses fidèles d’aimer leurs prochains comme eux-mêmes, vu que la consigne est écrite noir sur blanc, dans le fameux Nouveau Testament, ce n’est pas rien pour un pape, non ? Au lieu de ça, il y a toute une tripotée de prochains qu’il voudrait, non pas aimer, plutôt… Plutôt quoi, d’ailleurs ? Exorciser ? Envoyer au bûcher ?

Enfin, il a dit ça avant. Devenir pape, peut-être que ça vous change. Pourtant, dans sa première homélie, il m’a bien semblé entendre encore parler de démons. « Ceux qui ne marchent pas avec le Christ marchent avec le démon ! » Encore des démons ! Peut-être que François est un accro de la série « Supernatural », vous savez, avec Sam et Dean Winchester qui répètent à tout bout de champ : « Sulfur ! Demons ! » Mais là, tous ceux qui ne marchent pas avec le Christ, c’est qui ? Les musulmans, les juifs, les bouddhistes, les animistes, les athées ? Du coup les homosexuels vont se sentir moins seuls. Et moi qui croyais qu’il fallait aimer tous nos prochains ! En fait, oui, sauf si ce sont des démons ; et il y en a plein.

Bon, j’arrête là, parce que je ne voudrais pas trop choquer. Mais je suis arrivé à un point de rupture. J’ai encaissé stoïquement les défilés de Civitas, les délires de Frigide Barjot, les horreurs proférées par quelques élus homophobes. Maintenant ça continue avec ce nouveau pape dont personne ne semble se demander s’il ne serait pas quand même un peu réactionnaire (réactionnaire pour un pape s’entend) La réforme protestante s’est produite parce que l’Eglise écœurait beaucoup de monde à cause des fastes, des richesses et de la luxure. Je trouve qu’aujourd’hui c’est pire. L’Eglise arrive à m’écœurer par son manque d’amour. Pourtant, l’amour, ce devrait être son cœur de métier, non ? Ou alors il y a des prochains (des humains) qui ne le méritent pas, l’amour ? Ils sont possédés ? Est-ce que le pape a lu les mêmes évangiles que moi ? J’essaie d’y répondre dans mon prochain roman, Gospel.

 

Partager cet article
Repost0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 18:40

arpenteur de mondes JC Chaumette Lokomodo David Lecossu

 

Pour tous ceux qui souhaitent découvrir ce que pourrait être une adaptation cinématographique de mon roman "L'Arpenteur de mondes", il suffit de suivre le lien suivant :

 

Trailer de l'Arpenteur de mondes

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 18:24

les-7-saisons-du-malin-couv2.jpg

 

Un nouveau cadeau sympa du talentueux Genkis : une nouvelle couverture pour la version numérique de mon roman "Les sept saisons du Malin" disponible sur Amazon.

Lien vers le livre Kindle sur Amazon

 

les-7-saisons-du-malin-illustration3-copie-1.jpg

 

Une vision plus large de l'univers de Théofanis Theosphelpemis imaginé par Genkis ! La manière dont un artiste illustre le travail d'un écrivain est fascinante. J'y découvre toujours un enrichissement extraordinaire par rapport à l'écrit...

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 17:06

2012-11-01-10.34.27.jpg

Clotilde la chef déco et Michael le réalisateur

Comment j’ai compris pourquoi le tournage d’un film de deux heures pouvait durer des mois !

Quatre journées de travail intense pour une vingtaine de personnes ; à la fin il restera 3 mn de film et de super souvenirs…



2012-11-01-10.51.30.jpg

Clotilde et Andy (technicien image) préparent notre plus jeune acteur à sa scène

2012-11-01-11.11.10.jpg

Alexis se prépare à tourner en compagnie de la maquilleuse (Alice) et de Julie (qui jouera plus tard en extérieur).

2012-11-01-16.24.21.jpg

La préparation d’une scène (c’est très très long…)
2012-11-01-16.27.11.jpg

Je suis en spectateur avec toute ma famille pendant que Tobiasz le chef opérateur et Andy préparent la caméra

2012-11-01-19.47.12.jpg

Le réal et son équipe cogitent avant le tournage d’une scène avec Alexis sur fond vert

2012-11-02-13.11.56.jpg

Philippe brûlé vif !

2012-11-02-17.32.47.jpg

« L’Arpenteur de mondes », entièrement rédigé en slavonique ancien

2012-11-02-17.34.05.jpg
2012-11-03-16.34.52.jpg

Andy et Alexis préparent Jean-Yves à tourner sa scène

Je remercie tous ceux qui ont participé à la création de ce teaser (ils ne sont pas tous présents sur les photos)

Une version provisoire du teaser de l'Arpenteur de mondes a été projetée le 7 décembre au Virgin des Grands Boulevards à l'occasion de l'anniversaire du site "Lire ou Mourir" auquel j'avais été invité en compagnie de 9 autres écrivains.

 

Joyeux Noël à tous...



Partager cet article
Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 13:18

arpenteur de mondes -cerbèrearpenteur-de-mondes--hydre-uk.jpgarpenteur-de-mondes--liche.jpgarpenteur-de-mondes--loup-uk.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le talentueux Genkis s’est amusé à imaginer des affiches publicitaires pour le jeu vidéo « L’Arpenteur de mondes », celui qui séduit des centaines de millions de joueurs en ligne dans mon roman. On y voit des avatars évoluant en solitaire (un cerbère et un démon-loup) ou en groupe (une armée de chevaliers-zombis), ainsi que la Bête de l’Apocalypse elle-même.

A noter que ces affiches seront utilisées dans le teaser du film « L’Arpenteur de mondes », qui va être tourné bientôt à Paris. Le logo de « Virtual Worlds » figurant sur les affiches est d’ailleurs l’œuvre de la décoratrice de l’équipe.

Bientôt je vous parlerai du tournage de ce teaser, et de tous les intervenants. En attendant je vous laisse rêver en contemplant les créatures qui hantent l’univers virtuel du jeu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 19:44

L'action de mon roman "Le Maître des ombres" se déroule une vingtaine d'années dans le futur. Mais comme toujours avec la Science-Fiction et l'Anticipation, ce qui me fait craindre le type de conflagration que j'y décris existe déjà, sous nous yeux, à notre époque.

Pour un quinquagénaire comme moi, quelqu'un dont la jeunesse s'est passée dans les "seventie's", l'emprise toujours croissante du religieux sur la société est véritablement effrayante. C'est une progression insidieuse, que ne perçoivent peut-être pas aussi bien les gens de moins de quarante ans, mais elle est constante, et j'ai peur qu'elle ne soit en train de s'accélérer.

Je veux être clair sur deux points:

Tout d'abord, que les hommes se préoccupent de spiritualité me semble naturel et même souhaitable. La foi est éminemment respectable, et que chacun soit libre de chercher (ou pas) une vérité transcendante, de tâtonner dans les méandres de sa conscience pour déterminer s'il possède une âme éternelle, et de s'essayer à des contacts avec l'ineffable lumière du divin, par la prière, le jeûne, la mortification, ou même en absorbant toutes sortes de psychotropes (ça c'est l'héritage des "seventie's" dont je parlais tout à l'heure), je ne vois pas qui cela pourrait déranger. Cependant, on l'aura compris, cette quête est quelque chose d'intime. Rien ne devrait être plus intime que la quête spirituelle (même le sexe). Là où les choses commencent à se dégrader, c'est lorsque cette quête devient codifiée et ritualisée; et rien ne va plus lorsque codes et rites deviennent des dogmes. Et si des groupes d'individus vous expliquent que ces dogmes sont en fait la parole de Dieu (si, si, Il leur parle, à eux, pas à vous) et que vous avez sacrément (c'est le cas de dire) intérêt à les respecter, alors c'est qu'on est en train de toucher le fond. En gros, l'évolution que je viens de décrire, c'est ce qui conduit aux théocraties. Spiritualité, puis religions, puis théocraties. Si nous pouvions en rester à la première étape...

Deuxièmement, le problème que je décris n'est pas propre à l'Islam. Je suis effaré que des gens censément cultivés et intelligents développent des théories sur la particularité de l'Islam en tant que religion (incompatible avec la démocratie, intrinsèquement misogyne, fondamentalement rétrograde, etc, etc...) L'Islam n'est pas plus nocif que les autres croyances. L'obscurantisme, l'homophobie, la misogynie, existent potentiellement dans toutes les religions. Placez vous à des endroits et des périodes différentes, vous y contemplerez la bêtise crasse des chrétiens ou les abominations commises par les bouddhistes (l'époque est à imaginer que les musulmans sont fanatiques et les bouddhistes gentils; aux temps où ces derniers cherchaient à supplanter le Taoïsme en Chine, ils n'avaient rien d'angélique) Il existe des cycles, tout simplement. Ceux qui dévoient la spiritualité pour en faire un instrument d'asservissement sont dangereux lorsqu'ils sont puissants. Et l'Histoire nous apprend que les martyrs de la foi deviennent quelques générations plus tard d'ignobles bourreaux. Voyez le film "Agora", d'Alejandro Amenabar. C'est un chef d'oeuvre. Il montre tout cela, à la perfection. Vous pouvez intervertir païens et chrétiens, païens et juifs, remplacer les chrétiens par les musulmans (qui n'existaient pas encore), toute sa démonstration reste parfaite. Pour éviter les problèmes, les religions ne doivent pas obtenir une once de pouvoir. Cela s'appelle la laïcité. Notre système. Alors battons nous pour le conserver.

Nous en arrivons à l'actualité. Passons sur le film stupide réalisé avec des bouts de ficelle et instrumentalisé par des intégristes saoudiens (avant que ces derniers ne l'utilisent, il avait été vu 500 fois...) Il ne mérite aucun commentaire. Ce qui doit nous préoccuper, nous, citoyens français, c'est le choc entre la liberté d'expression (loin d'être absolue d'ailleurs mais encadrée par des lois) et la susceptibilité religieuse. Chacun pense ce qu'il veut de Charlie Hebdo, un journal que je lis de temps en temps depuis des décennies. Charlie, c'est comme Groland; parfois on éclate de rire, et parfois on trouve les vannes lourdes et de mauvais goût (notons que le voisin peut rire à ce que l'on a trouvé affligeant, et vice versa) Mais de l'eau a coulé sous les ponts depuis Voltaire et le chevalier de La Barre. De l'eau et du sang, beaucoup de sang, celui des hommes et des femmes qui ont lutté pour la démocratie et son corollaire, la liberté de dire, d'écrire, de se moquer et de blasphémer. Vous je ne sais pas, mais moi je n'ai pas envie de renoncer à ça.

Charlie Hebdo n'a cessé de pourfendre, à sa manière, lourde, bien grasse (des fois ce genre d'humour peut être hilarant, je le répète) les travers des religions; de toutes les religions. Les Musulmans qui avaient porté plainte contre le journal une première fois le savent, c'était une des lignes de défense de Charlie. L'Islam n'est pas spécialement visé. Toutes les religions peuvent être visées. Et c'est tant mieux, comme je l'ai déjà dit, elles sont toutes potentiellement dangereuses. Il faut que cela continue. Parce que le jour où cela s'arrêtera, ce sera un mauvais signe; un très mauvais signe.

Les croyants sincères n'ont pas à s'inquiéter. Personne ne les dérangera dans leur quête spirituelle (qui peut se faire à la maison ou dans toutes sortes de lieux de culte) Veiller à ce que cela perdure fait d'ailleurs partie des devoirs de notre démocratie laïque. Que l'on rigole grassement de leurs croyances ne doit pas les bouleverser. Personnellement les dessins de Charlie sur le Christ m'ont souvent fait marrer. Cela ne m'empêche pas de me servir du Nouveau Testament pour tenter d'être éclairé sur certaines choses. Le Coran recèle des merveilles, comme la Torah ou les Evangiles. En tout cas si on veut bien faire l'effort de les trouver. Les textes sacrés sont une auberge espagnole; lisez les avec un coeur plein d'amour, de tolérance et de compassion, vous y trouverez des montagnes d'amour, de tolérance et de compassion. Les vindicatifs pourraient bien y trouver, eux, d'excellentes raisons de s'en prendre à tous ceux qu'ils considèrent comme des mécréants. C'est pourquoi la quête spirituelle doit demeurer intime, et la vie et l'expression publique régies par les lois. Quant à un dessin, une phrase, une plaisanterie, en quoi pourraient-ils mettre en péril la foi des croyants? Et regardez-les bien, ces dessins de Charlie-Hebdo. Ce qu'ils moquent, n'est-ce pas davantage le fanatisme que la foi, l'hypocrisie des bigots plutôt que la spititualité? J'ai au moins vu un dessin qui pour moi s'en prenait clairement à la manière stupide et de mauvaise foi dont le film ridicule sur le prophète Mahomet attaquait les musulmans.

Il y a des choses dont les hommes de différentes confessions pourraient rire ensemble: la tartufferie, la bigoterie, l'intolérance. Et des choses dont ils pourraient s'émerveiller ensemble. Comme la première sourate du Coran:

Au nom de Dieu :

Celui qui fait miséricorde,

Le Miséricordieux.

Louange à Dieu,

Seigneur des mondes :

Celui qui fait miséricorde,

Le Miséricordieux,

Le Roi du jour du Jugement.


Si nous tous ne devons retenir qu'un mot, retenons ce mot de miséricorde. Faisons tous l'effort de tenter de nous montrer miséricordieux, comme ce dieu que célèbre le Coran. Sans cela, sans miséricorde, les religions nous conduirons tout droit au futur décrit dans "Le Maître des ombres".

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 09:33

maitreombres02

 

 

 

 

 

Voilà maintenant quatre mois que Rivière Blanche (dirigé par Philippe Ward) a publié "Le Maître des ombres". Il est temps de faire un petit bilan des critiques sorties sur différents sites.

 

 

 

 

 

 

 

 

"Je vous conseille sans réserve LE MAITRE DES OMBRES qui est un thriller fantastique (dans tous les sens du terme) vraiment palpitant, admirablement construit et structuré, qui bénéficie d'une écriture très fluide et agréable. Un roman parfaitement réussi..."
Le Fantasio

 

 

 

 

"Voici un bon livre plein d’action, dans un futur dominé par les religions, avec de vieux mythes qui refont surface, des intrigues fort différentes qui se recoupent, une écriture agréable et intéressante, très bien faite pour l’action, malgré quelques coquilles pas vraiment gênantes. Enfin, les personnages sont très bien travaillés et uniques, cela les rendant vraiment très intéressants."

Lire ou mourir

 

 

 

 

"La vraie force du livre réside surtout dans la précision convaincante des descriptions, que ce soit celles des scènes de combat, très réalistes, ou celles de la technologie étatsunienne améliorée, l’authenticité des personnages mis en scène, et le rythme enlevé de l’intrigue."

Wagoo

 

 

 

 

"Le monde futuriste extrapolé par J.-C. Chaumette est lui un vrai régal. L’auteur a su exacerber les tendances visibles du présent pour proposer un monde plus avancé technologiquement, mais surtout beaucoup plus ancré dans les conflits religieux. L’auteur n’érige aucun camp en champion du bien et il réserve un sort apocalyptique aux deux parties. Un très bon récit."

Phenixweb

 

 



ActuSF

"Insidieusement Jean-Christophe Chaumette tisse sa toile, et s’amuse à entrecroiser des technologies de pointe militaire, une très grande connaissance des mythes et légendes pré-monothéistes, et une aventure menée tambour battant, le tout avec talent. Le soin apporté aux personnages est tout aussi remarquable : point de manichéisme, juste des êtres humains avec leurs doutes et leurs croyances. Les scènes d’action sont rondement menées et quelques scènes hardcore auraient permis à ce roman de trouver toute sa place dans la collection GORE de Fleuve Noir.

Une très grande maîtrise, c’est ce qui ressort de ce roman, très bon page-turner qui s’amuse en créant une anticipation à court terme intéressante et un très bon roman d’horreur. Une mise à nu intelligente."



  

 

 

"Avec Philippe Ward, les correspondances vont bon train. Elles me conduisent souvent à des découvertes incroyables. Des lectures inattendues, de celles qui bouleversent, qui font du bien, qui donnent envie de lire, de suivre des chemins inimaginables, de se faire plaisir en somme. Et bien sûr de partager. Il faut avouer qu'avec ce titre, le directeur de collection de Rivière Blanche savait qu'il allait mettre en plein dans le mille pour la bonne et simple raison qu'il s'agit littéralement d'un chef-d'oeuvre."

From the avenue

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 20:39

 

arpenteur-mondes-Chaumette-Lokomodo-Lecossu.jpg

 

Les Editions Lokomodo rééditent en septembre 2012 mon roman "L'Arpenteur de mondes". Cette fois-ci c'est David Lecossu qui a réalisé la couverture. Pour mémoire en 2000, c'était Pierre-Olivier Templier qui avait illustré la première édition chez Pocket Terreur.

"L'Arpenteur de mondes" a reçu le prix Masterton en 2001.

En 2009, il a été élu par le Jury du prix Masterton meilleur roman fantastique francophone des 10 dernières années.

Il sera disponible également en version numérique pour les amateurs de liseuse.

Bonne lecture à tous !

Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 19:09

16821142.jpg

 

Pour tous ceux qui ont envie de découvrir ma saga de techno-fantasy, "Le neuvième cercle", les éditions Voye'l proposent le premier tome en version numérique gratuitement, du 17/08 au 8/09/12.

 

Vous pourrez télécharger "Le peuple oublié" en allant sur le site de Voy'el.
Très bonne lecture !

 

 

Boutique de Voy'el  

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Jean-Christophe Chaumette
  • : Un endroit où faire connaissance avec mes romans
  • Contact

Recherche

Liens